Accueil

La présence d'Arnold Schwartzenegger sur le podium était loin d'être anodine pour cette première course en Australie. En effet, les machines se sont rebellées contre leurs maîtres et seuls 11 pilotes ont franchi la ligne d'arrivée.

On nous avait annoncé la couleur avec les 2 Manor qui ne prendraient pas le départ  de ce week-end suite à un problème informatique. Pourtant, on était loin d'imaginer que seuls 15 pilotes prendraient effectivement le départ de GP. Vatteri Bottas, malade, n'a pas pu prendre part à la course du fait d'une blessure au dos. Puis Magnussen (moteur) et Kvyat (boite de vitesse) renoncent dans leur tour d'installation à participer à ce GP maudit.

15 au départ, mais 13 après l'abandon des 2 Lotus dès le 1er tour, avec un Maldonado pas encore assez "mur" pour rester sur la piste. Grosjean renonce peu après. Pastor provoque le 1er safety-car.

Au restart, Felipe Nasr, 5ème, parvient à contenir Ricciardo et Raikkonen pour sa première course. Ce jeune homme a du talent à revendre si bien qu' il réussira à terminer le GP à cette position.

Peu de suspens à l'avant, où Hamilton contrôle la course, devant un Rosberg assez passif. La lutte pour la 3ème place fait néanmoins rage entre Massa P3 et Vettel P4. Si le brésilien résiste à la pression du quadruple champion du monde, il va perdre le podium aux jeux des arrêts aux stands. Malgré un arrêt correct, Felipe se retrouve en effet coincé derrière le lent Ricciardo, qui n'y peut rien, ce qui permet à Vettel de se constituer un matelas de temps significatif avant son arrêt aux stands.

Dominé une nouvelle fois par son équipier, Kimi Raikkonen n'aura pas le loisir de terminer sa course. 5ème, une erreur de son équipe, qui a mal monté la roue arrière gauche, le prive de points précieux.

Derrière, tout derrière...Non, pas là, encore derrière voyons...Se trouve Button. Seul au monde, il tente de terminer la course, son seul objectif avec une Mclaren aussi rétive. Une tentative de dépassement de Perez et un accrochage ont failli avoir raison de sa course, mais il termine finalement le GP, à la 11ème et dernière place.

Ericsson, dans l'ombre de son coéquipier, se rattrape de sa première partie de course, en dépassant ses vis-à-vis jusqu'à Sainz Junior (Torro Rosso) pour chercher une 8ème place synonyme de points. 14 points dans la besace pour Sauber, c'est déjà une sacré opération pour l'équipe suisse qui peut se détendre après ses ennuis judiciaires face à M.Van Der Garde.

Le clan Redbull s'en sort plutôt bien, malgré des soucis récurrents de motorisation, et un châssis pas encore top. Ricciardo se prend un tour et finit 6ème, 3 places devant Carlos Sainz Junior, qui a accompli un premier week-end sans faute, pour faire taire les critiques de ces détracteurs qui pointent du doigt son jeune âge.

Que vous dire d'autre? Espérons que toute la saison ne soit pas ainsi, et que les différences de motorisation ne produisent pas de tels écarts à Sepang.

Guillaume pour F1Classement

Résultat course du GP d'Australie à Melbourne
 

1

L. Hamilton

Mercedes

1:30.945

 

1

2

N. Rosberg

Mercedes

1:31.092

0:01.360

1

3

S. Vettel

Ferrari

1:31.457

0:34.523

1

4

F. Massa

Williams

1:31.719

0:38.196

1

5

F. Nasr

Sauber

1:32.612

1:35.143

1

6

D. Ricciardo

Red Bull

1:32.797

+1 Tour.

1

7

N. Hülkenberg

Force India

1:31.970

+1 Tour.

2

8

M. Ericsson

Sauber

1:31.560

+1 Tour.

3

9

C. Sainz jun.

Toro Rosso

1:32.872

+1 Tour.

1

10

S. Perez

Force India

1:31.959

+1 Tour.

1

11

J. Button

McLaren

1:33.338

+2 Tours.

1

12

K. Räikkönen

Ferrari

1:31.426

+18 Tours.

2

13

M. Verstappen

Toro Rosso

1:34.295

+26 Tours.

1

14

R. Grosjean

Lotus

-:--.---

+58 Tours.

1

15

P. Maldonado

Lotus

-:--.---

+58 Tours.

0

16

D. Kwjat

Red Bull

-:--.---

+58Tours.

0

17

K. Magnussen

McLaren

-:--.---

+58 Tours.

0

 

Auteur des deux meilleurs temps de la première journée d'essais libres de ce vendredi à Melbourne, Nico Rosberg compte bien rivalisé avec son équipier Lewis Hamilton.

Ce n'est pas une surprise pour personne de savoir que son plus proche poursuivant n'est autre que son équipier Lewis hamilton

"C’était une bonne journée pour l’équipe. Nous avons prouvé que nous disposions de nouveau d’une voiture rapide".

Les deux hommes n’ont jamais été séparés de plus d’un dixième lors des deux essais libres

"Le défi est de rivaliser avec Lewis, il a encore été très rapide aujourd’hui, poursuit Rosberg. Je ne suis pas encore à 100% et je cherche toujours les réglages idéaux mais jusqu’ici, je suis satisfait de la manière donc la voiture se comporte."